Caché au nord de la barrière des Himalayas, ce petit pays aride est une enclave népalaise dans l’immense Tibet. Sa situation géographique particulière en avait fait une région interdite aux étrangers pendant de nombreuses décennies.
Les troubles éclataient fréquemment en raison des fameux guerriers khampas qui, n’admettant pas l’invasion chinoise du Tibet, y avaient trouvé refuge. En raison de sa position septentrionale, le Mustang est protégé de la mousson par le massif des Annapurnas.
Avec le Dolpo, il fait partie des deux provinces du Népal accessibles pendant les mois estivaux.




  • TARIF 2800 € (sans l'aérien)
  • SECTEURS Népal
  • NB PERSONNES 6 à 12
  • DUREE 6 jours et plus
  • NIVEAU Intermédiaire
  • FICHE TECHNIQUE Pdf download 12fa2c745e5374e451e6c4bc593840e82f316609a1df8d9efee3a293529f09ea
Photo Mustang

Date: du 1 au 22 novembre 2017

Tarifs: 2800 €/pers Paris-Paris (sans l'aérien).

Rendez-vous : Aéroport de Paris J1. Important : les compagnies aériennes changent
parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est
donc possible que les 1er et dernier jours du programme soient modifiés en fonction
des rotations aériennes du moment.
Séparation Aéroport de Paris J17.

J1/ France…
Vol pour Kathmandu.

J 2/ ... Kathmandu
Arrivée à Kathmandu. Installation à l’hôtel. Temps libre, puis dîner en commun,
présentation de l’équipe locale et des formalités pour le trekking.
• Hébergement : hôtel. HIGHLANDER INN Tomel Kathmandu 44600
Tel : +9771-4701445
• Repas : à votre charge.

J 3/ Kathmandu et sa vallée - vol pour Pokhara
Matinée libre. Votre guide sera à votre disposition pour organiser ces quelques
heures dans la vallée de Kathmandu. L’après-midi, envol pour Pokhara. Découverte
de Pokhara.
• Hébergement : hôtel.
• Repas : matin.

J 4/ Vol Pokhara-Jomosom (2720 m) - trek pour Kagbeni (2810 m)
Lever matinal, les vols vers Jomosom, soumis aux conditions météorologiques,
partent tôt le matin. Balade dans la rue principale de cette bourgade, bordée de
quelques boutiques et cafés. L’après-midi, début du trek. En quittant Jomosom, nous
entrons dans un autre monde, d’une grande beauté minérale ; ici, le vent souffle
souvent en rafales. Le jeu habituel entre Jomosom et Kagbeni consiste à rechercher
les pierres noires contenant les fameux fossiles marins de la Kali Gandaki (40
millions d’années). Kagbeni est un étonnant village-forteresse qui ferme la vallée du
Mustang. Nuit en lodge. A Kagbeni, nous devons nous “enregistrer” auprès des
autorités locales en vue de notre voyage au Mustang.
• Temps de marche : 3 h.
• M : 245 m. D : 140 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 5/ Kagbeni - Tangbe (3060 m) - Chhuksang (2980 m)
Ce matin, nous entrons véritablement au Mustang. Après trois heures de marche,
nous arrivons à Tangbe, petit village traditionnel avec ses chortens et ses maisons
dont le style est typique de la région ; il est agréable de se perdre dans le dédale des
ruelles, de croiser ses habitants. Continuation vers Chhuksang (1 h 30 de marche).
Visite de cette place fortifiée formée de trois villages distincts.
NB : dans l’après-midi, visite possible de Tethang. Ce village fortifié (situé à 40 mn,
dans une vallée latérale en amont de Chhuksang) est en train de mourir peu à peu à
cause d’une histoire d’eau qui ne coule plus jusqu’au village. Cela ajoute environ
deux heures de marche pour la journée.
• Temps de marche : 4 h 30.
• M : 460 m. D : 330 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 6/ Chhuksang - Ghyakar (3560 m) - Samar (3660 m)
Nous longeons la Kali Gandaki, qui prend maintenant le nom de Mustang Khola,
jusqu’à un pont récent, que l’on traverse. Montée vers Chele (3050 m). Une belle
porte nous ouvre l’entrée de ce hameau replié sur lui-même et perché à un endroit
qui permet de contrôler tous les mouvements dans la vallée. On peut déjà sentir le
changement d’ethnie et de moeurs. Le chemin monte ensuite sur un petit plateau
fermé par un curieux étranglement de pénitents de pierre. Vue sur le village oasis de
Gyagar, ceint de murs. Le chemin en balcon surplombe la gorge avec marches
taillées et escaliers raides. Arrivée à un premier col vers 3530 mètres, d’où la chaîne
de la Damodar Himal se dévoile. Descente vers Samar, petit village typique, avec
ses peupliers, et une irrigation très présente. Balade vers les chortens qui dominent
Samar, découverte de son monastère récent.
• Temps de marche : 4 h.
• M : 680 m. D : 50 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 7/ Samar - Syangboche (3800 m) - Ghiling (3570 m)
Descente dans le lit de la rivière suivie d’une montée tranquille. Puis c’est un
magnifique sentier balcon face au Nilgiri et la chaîne des Annapurnas. Ici, quelques
alpages où les bergers s’installent en été. Nous plongeons rapidement dans un
superbe canyon aux parois abruptes. Un aller et retour de 40 minutes à une heure
pour visiter la grotte sacrée, où viennent prier de nombreux pèlerins, avant de
rejoindre tranquillement Syangboche, minuscule village blanc aux toits plats, resserré
sur lui-même. La montée continue jusqu’au col vers 3850 mètres. Descente vers
Ghiling dans lequel nous entrons en suivant un mur de mani ocre rouge. Ghiling est
vaste, ses champs largement irrigués sont protégés par un long mur de pierres
sèches. Un très beau monastère datant des années 1400 précédé d’un très
joli chorten dominent Ghiling ; nous visitons le monastère.
• Temps de marche : 6 h.
• M : 910 m. D : 550 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 8/ Ghiling - Nyi La (4010 m) - Ghemi (3520 m) - Dhakmar (3820 m)
Selon Michel Peissel, Ghiling est la porte du royaume de Lo. Départ tranquille dans
les alpages de Ghiling avant la montée raide par un bon sentier jusqu’au col de Nyi
La (4010 m). La vue est dégagée sur les Annapurnas. De là, nous descendons dans
une gorge profonde aux parois sculptées. Une traversée à flanc nous emmène au
petit col de Ghemi qui ouvre la vue sur le village éponyme. Maisons blanches
percées de fenêtres aux boiseries peintes de couleurs vives, chortens, moulins à
prières font de Ghemi un très joli village qui domine ses champs magnifiquement
dessinés. Après le déjeuner, balade possible en aller et retour (1 h environ) pour
découvrir le plus long mur de mani du Mustang (350 m). Nous quittons Ghemi ; le
chemin nous emmène jusqu’à un nouveau petit col. Rapidement, nous découvrons
les extraordinaires falaises ocre rouge qui ferment l’horizon et surplombent Dhakmar.
Comme à l’accoutumée, quelques chortens marquent l’entrée du village.
• Temps de marche : 5 h 30.
• M : 750 m. D : 550 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 9/ Dhakmar - Mui La (4170 m) - Ghar Gompa (3665 m) - Ghar La (4200 m) - Lo
Manthang (3810 m)
Notre sentier en lacets zigzague à travers des pénitents de terre jusqu’au premier col
de Mui La, puis traverse un joli plateau jusqu’au vrai col de Mui La. Le sentier,
maintenant en balcon, serpente dans des alpages où paissent chèvres et yacks,
jusqu’au monastère très vivant de Ghar Gompa (VIIIe siècle) décoré de belles
fresques. Visite du monastère. Petite descente dans le talweg et nous montons
progressivement au Ghar La, accompagnés par la chanson d’un petit ruisseau. Un
premier col avant une traversée à flanc qui contourne le vallon nous emmène au
deuxième col de Ghar La à 4280 mètres. Dans un paysage de magnifiques collines
colorées allant du blanc à l’ocre rouge avec toutes les teintes du jaune, le tout
couronné de sommets enneigés, nous rejoignons Lo Manthang, la capitale fortifiée
de l’ancien et mythique royaume de Lo. Elle possède deux portes : une côté nord,
entrée principale passant sous un large porche, et une côté sud, porte dérobée,
effacée et discrète. Traditionnellement, seule la porte nord était ouverte pendant la
journée et refermée chaque nuit...
• Temps de marche : 7 h.
• M : 900 m. D : 830 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 10-11/ Lo Manthang et ses environs
Le programme n’est pas défini à l’avance. Tout dépend des autorités locales, qui
“font la pluie et le beau temps” avec les autorisations. Les balades sont nombreuses
autour de Lo Manthang, au milieu des champs d’orge, de moutarde et de sarrasin.
Promenade dans les petites rues étroites de cette vieille ville à la rencontre des
habitants discutant sur la place du palais royal, revenant des champs ou rentrant les
troupeaux. D’anciens monastères abritant de très belles peintures et de
magnifiques mandalas méritent une visite.
Excursion facultative possible à Choser, en direction du Tibet : ses grottes, son
monastère à demi construit dans la falaise. Dans ce cas, nous devons louer des
chevaux pour faire l’aller et retour dans la journée.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 12/ Lo Manthang - col Lo La ( 3950 m) - Dhi Gaon (3380 m) - Yara (3650 m)
Nous repassons le col au-dessus de Lo Manthang. Le chemin bifurque dans une
vallée adjacente de la Mustang Khola. Un magnifique sentier en balcon, avec une
vue splendide sur les hauts sommets de l’Annapurna et du Dhaulagiri, nous conduit
à un petit col vers 4000 mètres d’altitude. La descente sur le village de Dhi Gaon,
raide, se termine dans un décor lunaire, entre d’immenses pénitents de terre.
Magnifique point de vue sur le village et la rivière. Remontée, pendant une bonne
heure, dans le lit de la rivière Puyun Khola, dominée par des falaises creusées
d’anciens habitats troglodytiques formant une véritable citée de 17 étages. Le sentier
se redresse et c’est Yara, petit hameau aux maisons serrées les unes contre les
autres.
• Temps de marche : 5 h 30 à 6 h.
• M : 675 m. D : 800 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 13/ Yara - Dhichvang Khola (3480 m) - Tangge (3450 m)
Le chemin descend pour traverser une ravine. Légère remontée pour accéder à un
grand plateau vers 3750 mètres, surplombant un relief spectaculaire : d’immenses
tuyaux d’orgue ! Depuis ce plateau, très belle vue sur le Dhaulagiri. Descente par des
lacets assez raides jusqu’à la rivière Dichvang Khola que nous traversons à gué.
Longue montée au col vers 4000 mètres avant de replonger à nouveau vers le
village de Tangge. L’arrivée au-dessus du village et de ses champs est superbe !
Visite de ce village perdu à l’architecture remarquable avec son magnifique
alignement de chortens.
• Temps de marche : 7 h.
• M : 915 m. D : 1115 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 14/ Tangge - Paha col (4220 m) - Chhuksang (2980 m)
L’étape est longue, avec de nombreuses montées et descentes ! Après une petite
descente dans la gorge, le sentier, d’abord horizontal jusqu’au torrent, monte “sec” à
4100 mètres pour arriver au col Paha (4 h de marche). Suivent trois heures de “plat
népalais” entre 4200 et 4300 mètres ; le chemin zigzague de plateau en plateau, de
croupe en croupe, entre des formations rocheuses très découpées, avant une
plongée sur Chhuksang, village que nous connaissons déjà. Très belle journée dans
un paysage sauvage où nous profitons de couleurs superbes et de formations
rocheuses magnifiques.
• Temps de marche : 8 h 30 à 9 h.
• M : 1290 m. D : 1600 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 15/ Chhuksang - Muktinath (3700 m) par le Gyu La (4077 m)
Belle étape pour rejoindre le sanctuaire hindouiste de Muktinath par le col de Gyu La.
La montée est rude, mais dans un décor éblouissant. Au col, la vue sur le Dhaulagiri
et l’Annapurna nous récompense de nos efforts. Le chemin descend, puis continue
en balcon pour rejoindre le chemin qui arrive du Thorung Pass (tour des
Annapurnas). Descente sur Muktinath.
• Temps de marche : 6 h 30.
• M : 1200 m. D : 500 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 16/ Muktinath - Lupra (2790 m) - Jomosom (2710 m)
Paysages arides ouvrant sur les plateaux tibétains au nord et de hautes montagnes
enneigées au sud : le Nilgiri et surtout le formidable Dhaulagiri. Courte montée vers
un col (4000 m), vue exceptionnelle sur le Dhaulagiri. Descente vers Lupra, unique
village bön sur notre itinéraire. La religion bön est la religion tibétaine préexistant au
bouddhisme. Descente à Jomosom.
• Temps de marche : 6 h.
• M : 350 m. D : 1100 m.
• Hébergement : lodge.
• Repas : matin, midi, soir.

J 17/ Vol pour Pokhara - Kathmandu
Le petit bimoteur survole d’abord la profonde vallée de la Kali Gandaki remontée
quelques jours auparavant. (Ce vol est soumis aux aléas de la météo ; aussi, en cas
de retard de ce vol, le J 16, voire la matinée du J 17, sert de sécurité.) De Pokhara, il
file plein est en longeant de nombreuses chaînes enneigées. Fin de journée libre.
• Hébergement : hôtel.

J 18/ Kathmandu
Journée libre. Votre guide de trekking sera à votre disposition pour organiser ces
quelques heures dans la vallée de Kathmandu. Pour ceux d’entre vous souhaitant
visiter la ville accompagnés d’un guide culturel, votre guide de trekking fera le
nécessaire. Dernier repas à Kathmandu pris en commun avec votre guide.
• Hébergement : hôtel.

J 19/ Kathmandu…
En fonction des horaires de vol, transfert dans l’après-midi ou en fin de journée à
l’aéroport et vol de retour vers la France.
J 20/ … France
Arrivée en France.
NB : les temps de marche sont donnés à titre indicatif. M : dénivelée ascendante. D :
dénivelée descendante.
L’encadrement se réserve le droit de modifier le programme quelle qu’en soit la
cause (conditions météorologiques, nivologie, niveau technique des participants)
dans le souci d’un meilleur déroulement du séjour.

Conditions générales :
Rendez-vous Aéroport de Paris J1. Important : les compagnies aériennes changent
parfois leurs horaires de départ/arrivée : matin au lieu du soir et inversement ! Il est
donc possible que les 1er et dernier jours du programme soient modifiés en fonction
des rotations aériennes du moment.
Séparation Aéroport de Paris J17.

Niveaux
: (en moyenne) marche de 5 heures par jour sur sentier et/ou 600 à 800 mètres de
dénivelée positive environ et/ou 15 kilomètres

Portage : Vos affaires personnelles pour la journée.
Une équipe de porteurs se charge de la logistique, afin d'éviter les abus nous vous
conseillons de ne pas surcharger vos sacs. Maximum 17 kg.

Groupe
De 8 à 12 participants
Encadrement
Guide de haute montagne français.
Une équipe népalaise pour la logistique.

Hébergement et repas
Hotels et lodges

Formalités et santé
Important : afin d’obtenir votre permis de trekking, il est impératif de retourner à
l’inscription : la photocopie des 2 premières pages de votre passeport (4 pages pour
les anciens passeports), et le coupon qui vous sera remis à l'inscription, complété, et
1 photo d’identité.
Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour.
Visa : environ 35€ pour 30 jours.

Equipement vestimentaire à emporter
Pour la tête- un bon bonnet, très chaud, ou un passe - montagne (l'un ou l'autre, pas
les deux !)- une casquette légère pour le soleil et un foulard- de très bonnes lunettes
de soleil, à verres haute montagne
Pour le buste : deux T-shirts en coton très léger - des sous-vêtements thermiques -
une fourrure polaire épaisse, ou une veste en duvet -une veste coupe - vent
imperméable et légère avec une capuche est indispensable.
Pour les jambes : deux collants chauds - un pantalon de montagne chaud- un
pantalon léger (à utiliser durant les vols internationaux) - un surpantalon en Goretex
pour les programmes avec ascension de sommets
Pour les mains : une paire de gants d'alpinisme, confortables à - 25 degrés, une
paire de sous-gants, et une paire de surmoufles
Pour les pieds : 1 paire de chaussettes coton - 3 paires de chaussettes en laine - 1
paire de chaussures de trekking légères pour les étapes de moyenne montagne, les
journées à Kathmandu et les trajets en avion, et 1 paire de chaussures d'alpinisme
de très bonne qualité, très chaudes, pour les étapes de trek en altitude et pour la ou
les journées d'ascension.
Quelques barres énergétiques en complément pour les étapes les plus longues
Sac de couchage de très bonne qualité: la température nocturne peut descendre à -
10 °c sous tente et -5°c dans les chambres des lodges (seule la salle à manger est
chauffée) - un drap (léger, moins de 150 grammes), qui doublera le sac de
couchage - une couverture de survie légère (impérativement moins de 80
grammes) - une lampe frontale ultra-légère avec deux jeux de piles de rechange
Une trousse de toilette très légère et une serviette de bain. N'emmenez que du
savon de Marseille pour vous laver et laver votre linge. Le shampoing s'achète à
Kathmandu, en mini-doses de 10 grammes, pour 2 à 5 centimes d'Euro la dose -
Sous-vêtements (pour vos sous-vêtements classiques ou thermiques, tenez compte
du fait qu'on peut laver ses sous-vêtements en trekking avec du savon de Marseille,
vous gagnerez ainsi au moins 500 grammes en poids de bagages)- le papier toilette
s'achète sur place, n'en emmenez pas- une gourde d’un litre et demi, si possible
thermos pour boire chaud en altitude (gourde thermos d'un litre et demi )- un couteau
de poche genre Opinel, de petite taille, donc léger (à placer dans votre bagage de
soute)- quelques sachets plastiques pour protéger vos affaires.
Une petite pharmacie individuelle comprenant tous les articles suivants: crème
solaire haute protection, et stick labial- Élastoplast et double peau (Compeed), jeu de
pansements adhésifs- vitamine C ou polyvitamine- antidiarrhéique: Immodium,
antiseptique intestinal: Intetrix- antalgique: Daffalgan- collyre: Uveline ou Antalyre-
Coramine Glucose- médicament pour la gorge: Locabiotal, Lysopaïne- antibiotique à
large spectre (prévoir huit jours de traitement)- pommade Bétadine- pommade antiinflammatoire-
une paire de boules Quiès ou bouchons d'oreille (utile pour Kathmandu, où les rues sont animées tard le soir)- médicaments personnels.

Tarifs: 2800 €/pers Paris-Paris pour le trek.

Le prix comprend :
Les transferts, le transport des bagages, l'encadrement,
l'hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas.

Le prix ne comprend pas :
Le billet d'avion (~600 €) Nota : l'assurance annulation proposé avec le billet d'avion, ne couvre pas le prix du circuit.
les assurances, le visa, les repas à Katmandou, les boissons, les dépenses
personnelles et pourboire, l'équipement technique individuel, les frais induits par un
éventuel changement de programme (vol différé, etc.).

INFORMATION SUR LES RISQUES INHÉRENTS À L’ACTIVITÉ.
Le Guide de Haute Montagne a reçu une formation lui permettant de « conduire des personnes dans un environnement présentant des risques en ayant comme priorité d’assurer leur sécurité en tentant de diminuer l’exposition aux dangers ». C’est la définition même du métier de Guide.
La montagne, le désert, les canyons, sont des milieux naturels à risques au sein duquel les guides et accompagnateurs évoluent en s'efforçant de minimiser ces derniers grâce à leur expérience, leur professionnalisme et les moyens mis en œuvre. Il est cependant important d'être conscient qu'ils ne peuvent garantir à 100% la sécurité du fait des dangers objectifs propres à ce milieu, tels que chutes de pierres, Blessures dues à des chutes ou autres mouvements,(entorse, foulure, fracture, etc.), Blessures avec objet contondant ou coupant, (branches, matériel, etc.), Froid ou hypothermie, Blessures résultant de contact accidentel ou non entre les individus, Allergie alimentaire, Contact avec l’eau ou noyade (lors d’activité aquatique ou à proximité d’un cours d’eau), Brûlures ou troubles dus à la chaleur, aléas météorologiques... le guide ou l'accompagnateur, ne peut pas toujours prévoir cette impondérabilité.
Ils veilleront aux impératifs de sécurité à mettre en œuvre sur le terrain. Le non-respect volontaire de la part du client des décisions du guide en matière de sécurité peut entraîner l'arrêt de la sortie sans dédommagement.

Renseignement médical :

Avant notre voyage, il faudra bien penser à me préciser votre état de santé général ! Quels sont vos antécédents médicaux ? Avez-vous une maladie chronique (asthme, diabète, infarctus, AVC...). Avez-vous eu un accident récemment (fracture, entorse...) ?. Toutes ces informations parfois intimes pour certains ont pour unique but que notre circuit en terrain d'aventure se déroule le mieux possible, sans accros. Ainsi je l'adapterais en fonction de votre santé. Mieux vaut prévenir que guérir.
En l’absence d’indications contraires, vous me garantissez donc que vous possédez les qualités requises (condition, santé psychique et physique, expérience de l'eau, pied sûr, absence de vertige, équipement, etc.) pour réaliser notre voyage dans les meilleures conditions.

Assurance:
Nous ne saurions nous substituer à la responsabilité civile individuelle (RC) de
chacun. Il est donc indispensable de posséder une RC pour participer à nos séjours.
Tous les participants aux séjours Montagne-Sport-Nature sont couvert par une assistance rapatriement, secours et recherche. Il est également fortement conseillé de posséder une assurance couvrant les frais d’annulation,
pertes ou vol de bagages et interruption de voyage.
Pour cela, l'association vous propose en option, lors de votre inscription, la
possibilité de souscrire à un contrat d'assurance « EUROPE ASSISTANCE ».

Modalités d'inscription et de paiement:
Bulletin d'inscription (joint à cette fiche) à retourner au Bureau des guides – 24 rue
Centrale, 05100 BRIANCON.
Acompte de 30% à l'inscription et solde à régler 30 jours avant le départ.

Pour tous renseignements :
Bureau des guides de Briançon
Montagne Sport Nature
24 rue centrale, 05100 Briançon
Tel : 04.92.20.15.73/06 75 22 97 67
mail : msn.guides.briancon@gmail.com